MADDYNESS : #MusicTech : Quand 47 startups françaises mêlent musique, passion et technologie

MADDYNESS : #MusicTech : Quand 47 startups françaises mêlent musique, passion et technologie
November 4, 2014 the team

#MusicTech : Quand 47 startups françaises mêlent musique, passion et technologie389

4 novembre 2014 par Jennifer Padjemi dans Prospective avec 6 commentaires

musique

Depuis l’explosion de la musique en streaming il y a quelques années avec Deezer en France et Spotify aux Etats-Unis, des startups liées au domaines de la musique ne cessent de voir le jour. Whojam, la startup qui permet de réaliser des jams collaboratifs a décidé de promouvoir et d’encourager l’écosystème français des startups musicales pour accélérer leur développement. Elle nous propose une infographie présentant toutes les startups musicales françaises qui tentent de bousculer les codes de l’industrie.


Dans cette marée de startups musicales qui se créent chaque jour, certaines ont réussi à sortir du lot en proposant des concepts très novateur. 26% d’entre elles sont consacrées aux bibliothèques musicales pour les playlist ou pour l’écoute en streaming; 22% pour la pratique musicale ou encore 13% pour les concerts et les événements en tout genre.

Ecouter de la musique en ligne et gérer ses titres préférés

Surfer sur le web tout en écoutant de la musique, c’est possible grâce à ces sites en streaming qui réinventent chaque jour le rapport de l’internaute à la musique. Si on ne présente plus Deezer (présent dans plus de 180 pays) qui est devenu une référence en matière de streaming musical, 22 Tracks a l’atout de faire découvrir de jeunes artistes à travers la sélection de DJ’s locaux basés à Amsterdam, Bruxelles, Londres ou Paris.

En plus de faire découvrir, des plate-formes, comme Musicovery, se positionnent comme de véritables compagnons de route, en proposant de la musique personnalisée selon le goût de l’utilisateur, ses récentes activités et son humeur. Enfin, Whyd a réussi à devenir la référence du partage musical, où l’on peut publier sa musique favorite de n’importe quelle plateforme à un nombre illimité d’amoureux de la musique à travers le monde.

Apprendre et faire de la musique

Dans le domaine de l’apprentissage musical, Meludia et Carpe Diese ont su tirer leur épingle du jeu en proposant des méthodes simples et intuitives. La première propose d’apprendre la musique grâce à ses émotions et sa compréhension personnelle. La seconde propose des leçons données par des professeurs qualifiés via une webcam pour apprendre de n’importe où et à n’importe quel moment.

Les musiciens amateurs ne sont pas en reste pour autant, grâce à des applications comme MixVibesqui donne la possibilité aux DJ’s de créer des mix depuis leurs smartphones ou tablettes. Même chose pour Dualo ou Square qui permettent d’utiliser des instruments en ligne.

Etre au plus près de la musique

Pour tous les amateurs de musique, le live est un élément essentiel, voire le plus important. Participer à des concerts ou à des événements de musique de n’importe quel endroit, c’est ce que proposeiConcerts qui réinvente le rapport au live. MyBandMarket propose lui aux professionnels et aux particuliers de pouvoir choisir un artiste, un groupe ou un DJ pour un événement particulier. D’autres plate-formes comme Evergig permet de capter des vidéos de concerts, réalisées par des fans pour d’autres fans.

De nouveaux canaux pour de nouvelles approches

Qui dit startups, dit également innovation et c’est ce que proposent toutes ces jeunes entreprises. Que ce soit en termes de distribution, de portails magazines ou du rapport entre les artistes et leurs fans, de nouveaux canaux ont vu le jour pour faire vivre de nouvelles expériences musicales. Par exempleVinylit surfe sur la tendance du 45 et 33 tours qui ont fait leur grand retour il y a quelques années. La startup permet de recevoir un Vinyl créé à partir de la bibliothèque de musique indépendante de la plateforme. La startup Mupiz a décidé de resserrer les liens entre musiciens et professionnels de l’industrie en créant le premier réseau social dédiée à la musique. Puis, d’autres comme Kizym aident les artistes à vendre leur musique auprès de leurs fans, qui eux-même la partageront au plus grand nombre.

Si les startups musicales rencontrent autant de succès, c’est sans doute parce qu’elles répondent à un besoin du consommateur devenu de plus en plus exigeant. Dans une industrie dont on annonçait la mort, il se trouve que ces innovations l’aident à lui redonner une image positive avec des projets de qualité et des business models viables. Il serait difficile de faire une liste exhaustive tant les startups musicales prolifèrent à toute vitesse, mais il est possible d’affirmer que ce n’est que le début d’un phénomène loin d’être éphémère.

Source :

http://www.maddyness.com/prospective/2014/11/04/musique-startup-musictech/

0 Comments

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*